psio-header

lunettes PSIO

Animation relaxation avec les lunettes PSIO

Durant tous les séjours qu’organisent les Nouveaux Voyageurs, vous êtes invités à découvrir les bienfaits de PSIO, qui bénéficie de solides références dans le monde médical, et pas seulement. Il s’agit là d’une lunette de relaxation qui émet des stimulations de lumière colorée pour faciliter la détente et le lâcher prise. A l’aide de musiques combinées à des voix, des métaphores et des vibrations de couleurs, l’objet des plus high tech constitue un véritable outil thérapeutique, à la frontière entre la suggestion et la sophrologie. Que vous souffriez d’insomnie, de surpoids, de stress, d’anxiété, le système intervient tel un « audio-chromo-cament » à l’aide de différents programmes spécifiquement adaptés à chaque problématique. Basés sur les techniques de suggestion du Dr. Milton Erickson, ces programmes sont le résultat de quinze années de recherche en psycho acoustique et en médecine. Outre l’expérience sensorielle, l’essayer c’est l’assurance d’un mieux-être et, plus encore, l’aventure d’un voyage intérieur…

Explication de son fondateur Stéphane Dumonceau, docteur en psychologie de l’éducation physique.

StephaneNov2004

Pourriez-vous m’en dire un peu plus sur la genèse de ce produit et déjà, qu’est-ce qui a motivé sa création ?
Dans une première vie professionnelle, j’entraînais des athlètes de haut niveau, notamment en gymnastique aux agrès, avec un jeune de l’équipe nationale de gymnastique belge, en athlétisme avec une jeune femme, espoir dans sa catégorie, en squash avec le numéro 12 mondial de l’époque, etc. Tous avaient un niveau de stress particulièrement élevé et devaient voyager souvent pour se rendre dans les compétitions… C’est là que j’ai recherché un outil portatif qui pouvait leur permettre de gérer leur stress lorsqu’ils étaient loin de moi… En outre, il s’agissait de mettre au point une méthode de motivation au succès par la visualisation en isolement sensoriel.

Combien d’années ont été nécessaires pour sa mise au point ?
Plus de 20 ans entre les expériences en milieu clinique et les recherches en neurosciences. Il serait trop long de rentrer dans le détail des travaux, mais je peux vous assurer que nous nous sommes heurtés à certaines difficultés technologiques que nous avons surmontées grâce à d’éminents chercheurs. Son élaboration a donc demandé, sinon de la persévérance, du moins un mélange des plus hautes compétences actuelles dans les domaines suivants : physique optique, acoustique, électronique et informatique. Le produit a nécessité plusieurs phases de développement.

Justement, quelles sont-elles ? Pouvez-vous nous les décrire ?
La toute première étape fut la conception, en 1987, du premier appareil THETA PLUS créé pour générer l’état dit « crépusculaire » ou en bordure du sommeil, exactement l’état induit spontanément lors d’un isolement sensoriel. Il fut commercialisé uniquement en milieu médical chez des médecins et des kinésithérapeutes ou des sophrologues. L’appareil avait alors une quarantaine de cm de long et pesait plus d’un kilo. Il fallait très vite engager un budget de recherche et développement électronique pour la miniaturisation du système. En parallèle, nous avons contribué à l’introduction en milieu hospitalier d’une autre création baptisée MENTALSTIM. Cet appareil fut équipé, à l’époque, d’une option biofeedback alpha et d’un microphone à l’attention des thérapeutes soucieux d’introduire la séance avec leur propre voix. Il fut alors utilisé en dentisterie, en chirurgie et anesthésie locorégionale et dans le domaine paramédical (physiothérapeutique, psychologique) etc. La deuxième étape fut la conception du premier appareil à usage privé DREAMER1. Pas plus grand, cette fois, qu’un petit jeu de cartes, il proposait six expériences programmées à l’intérieur d’un microprocesseur.

Tif-04

Ces programmes préétablis produisaient des états spécifiques de conscience, allant du sommeil à la méditation ou à l’extrême vigilance, seulement en poussant sur un bouton… ! C’était une révolution. La troisième étape fut la conception de la gamme audiocaments, sous forme d’abord de K7 puis de CD et de fichiers MP3. Enfin, quatrième et dernière étape : la conception du PSIO permettant la stimulation yeux ouverts ou yeux fermés de plusieurs longueurs d’ondes de lumières colorées différentes. La recherche pure et la mise au point du PSIO ont duré 5 années à temps plein pour l’équipe de PSYCHOMED et la trentaine de collaborateurs impliqués, opérant dans des champs variés : Etude design ; Recherche en physique optique pour la diffusion de la lumière ; Etude pour un moulage optique et une injection en salle blanche ; Etude de la consommation électrique et mise au point d’une batterie rechargeable ; Ingénierie électronique globale ; Ingénierie sonore ; Prototypage global ; Étude du moulage de la lunette ; Développement du logiciel de colorisation ; Développement d’une plateforme internationale de téléchargement multilingues, multicartes et multidevises ; Prototypage des verres des lunettes.

Si je comprends bien, il s’agit là d’un vrai condensé technologique qui justifierait presque un prix beaucoup plus élevé ?
Le PSIO est vendu 349 euros prix public. C’est un budget certes, mais qui s’explique par toute cette synergie que nous avons réussie à mettre en place. Ce fut même un tour de force que de pouvoir rassembler de la sophrologie, des techniques de suggestion, de la luminothérapie et de la chromothérapie sur un même support. Néanmoins, le fait de placer le produit dans une logique de fabrication en grande quantité nous a permis de contrôler le prix. Il faut savoir aussi qu’il est le seul appareil de ce type au monde qui soit « tout en un », c’est-à-dire qui comporte une batterie rechargeable dans la branche de la lunette et qui permet une stimulation yeux ouverts dans un environnement optique sans limite. Enfin, la lunette est confortable et ne pèse que 107 grammes.

Depuis combien de temps ce produit est-il commercialisé auprès du grand public ?
Le PSIO est sorti d’usine en septembre 2012 et la commercialisation a commencé au CES de Vegas en janvier 2013. Mais la première année fut surtout celle des tests marketing à l’international. Dans un premier temps, en effet, il était destiné aux thérapeutes. Actuellement nous avons déjà le CE MEDICAL 1 et espérons obtenir le II A, sans doute pour juillet 2014.
on-the-road
Pour promouvoir le produit auprès du grand public, nous sommes référencés dans une grande enseigne dédiée au bien-être qui assure l’essentiel de notre visibilité sur tout le territoire. En outre, nous sommes présents sur certains salons grâce au travail d’un de nos distributeurs : « Alpha relaxation ». Désormais et pour franchir un nouveau cap de développement, nous sommes à la recherche de distributeurs sur chacun des canaux que nous ciblons : à savoir le milieu dentaire, le secteur bien-être, le domaine de la cosmétique car nous avons un programme sur la perte de poids, les aéroports car combien d’entre nous ont peur de l’avion et souffrent des décalages horaire et enfin le milieu hospitalier qui aurait tout intérêt à s’intéresser à la gestion du stress et des émotions pour limiter les complications post-opératoires. L’appel est donc lancé ! A ce jour, le produit gagne en notoriété. Pour preuve, la Nasa nous en a acheté.

Quel est le bénéfice pour le client ?
La portabilité, l’efficacité, la facilité d’utilisation à tout moment de la journée, le fait que le produit soit une alternative aux médicaments et sans aucun effet secondaire, la seule contre-indication étant l’épilepsie. Pour le reste, tout est inscrit dans les différents programmes que nous commercialisons : gestion du stress, perte de poids, dépression saisonnière, surmenage intellectuel, fatigue chronique, sommeil difficile etc. J’insiste bien sur le fait que – et c’est peut-être là le bénéfice le plus pertinent – grâce à cet outil, vous accédez à la plus grande autonomie. C’est notamment très vrai dans la gestion du stress. Le PSIO ne remplace pas le lien avec votre thérapeute, mais il permet de gérer seul une émotion soudaine. Sachez aussi que lorsque vous achetez la lunette, vous pouvez, ensuite, commander d’autres programmes et d’autres musiques. Certaines ont été pensées par Claude Challe, à l’origine des CD Lounge du Buddha Bar.

Simple curiosité, que veut dire PSIO ?
Vous avez raison de poser la question, cela vient de la lettre grecque psi qui signifie esprit. Nous avons donc vocation à devenir partenaire de l’esprit…

Propos recueillis par Nathalie Raut